L’AFE (Agence France Entrepreneur) a publié son rapport sur l’indice entrepreneurial français. Ce rapport donne de nombreux indices sur l’entrepreneuriat en France. Avez-vous l’âme d’un entrepreneur ? Retrouvez de nombreuses réponses dans cet article.

Le rapport de l’AFE, disponible sur le site internet de l’agence, (http://media.afecreation.fr/file/47/6/infograhie-afe_2018.102476.pdf),donne de précieuses indications sur les jeunes entreprises. L’AFE, spécialisée dans l’aide à la création d entreprise, accompagne les porteurs de projets dans les différentes étapes, de l’idée d entreprise à la gestion d’une jeune entreprise innovante.

Quelle répartition pourl’entrepreneuriat en France ?

Le rapport de l’AFE démarre par un élément statistique considérable. 30% des français ont, à un moment de leur vie, été placés dans une dynamique entrepreneuriale. Parmi eux, on compte 37% d’hommes et 23% de femmes. Un chiffre difficile à porter, lorsqu’on connaît les débats actuels sur la parité au travail.

Incontestablement, c’est lorsqu’on est jeune que l’on porte des projets innovants. Ce ne sont pas moins de 66% des entreprises qui sont créées par les personnes de moins de 49 ans. 38% d’entre eux quittent un poste actif occupé pour créer une structure juridique. Créer sa boîte demande de nombreux efforts et représente un projet personnel considérable. En la matière, les entrepreneurs français sont pleins d’énergie, qu’il s’agisse pour eux de créer ou de reprendre une entreprise.

Il y a 4 types d’entrepreneurs en France

Chaque entrepreneur possède un profil qui lui est propre. Des idées de création d entreprise à la gestion d’entreprises innovantes, en passant par l’établissement d’un business plan (plan de financement), chaque profil entrepreneurial est intéressant. Cependant, parmi toutes les tendances, l’AFE décèle 4 profils types.

Les intentionnistes

Les intentionnistes, ce sont ces entrepreneurs qui ont l’intention de créer ou reprendre une société. L’intentionniste peut être une personne qui a un projet de création d entreprise ou une excellente idée, et qui attend une opportunité pour se lancer. Il est important pour les intentionnistes de surveiller les informations économiques afin de sauter sur l’occasion lorsqu’elle se présentera. Selon l’AFE, les intentionnistes représentent 19% des entrepreneurs en France, soit environ 10 millions de personnes.

Les porteurs de projet

Un porteur de projet est un entrepreneur qui a déjà engagé des démarches visant à créer ou reprendre son entreprise. La création ou reprise d entreprise prend du temps. À noter que la reprise d’entreprise peut concerner les entreprises en difficulté, dans le but de recapitaliser ces dernières pour leur donner un nouveau souffle. Les porteurs de projets sont environ 3 millions en France, ce qui représente 7% du marché.

Les entrepreneurs, à proprement parler

Non pas qu’il existe de « faux » entrepreneurs, mais l’AFE parle ici des personnes qui dirigent actuellement une entreprise ou qui sont associés dans une structure à laquelle ils ont participé. L’entrepreneur est donc parvenu à créer une entreprise et à diriger cette dernière. Cette population représente 6 millions de personnes, soit 12% du marché de l’entreprise en France.

Les fermetures

Les fermetures d’entreprise représentent le point noir de la création d’entreprise en France. Entrent dans la catégorie des fermetures les dirigeants qui ont créé leur entreprise et qui ont cessé de diriger cette dernière, après l’avoir fermée ou cédée. 7 millions de personnes sont concernées par cette situation, soit 13% du marché.

Un cumul possible entre les qualités

Ces chiffres doivent, selon nous, être relativisés. Si la population entrant dans la catégorie des « fermetures », soit 7 millions de personnes, semble démontrer que la création d’entreprise en France n’a pas un bel avenir, il convient de souligner que ces derniers peuvent également entrer dans les 3 autres catégories : les intentionnistes, les porteurs de projet et les entrepreneurs actuels.

Lorsqu’on est entrepreneur dans l’âme, il est difficile de rester sur un échec. Une entreprise cédée ou fermée est bien souvent l’occasion de pratiquer un nouveau départ pour monter une autre société.

Quelles sont les motivations des entrepreneurs ?

Le statut de l entreprise comporte des avantages et inconvénients. Les nouvelles entreprises traduisent souvent une intention de la part d’un créateur, qui souhaite porter un projet de manière personnelle. En la matière, les motivations sont nombreuses. Pourquoi seriez-vous entrepreneur ?

L’AFE distingue en la matière les intentionnistes ou porteurs de projet, et les entrepreneurs qui sont en pleine activité. On constate ainsi que dans les deux catégories, ce qui est le plus important dans la création d’entreprise, c’est l’objectif d’être son propre patron (ce qui représente 59% chez les intentionnistes et porteurs de projet, contre 47% chez les entrepreneurs).

En revanche, la tendance s’inverse dans d’autres critères. Si les intentionnistes souhaitent créer une entreprise pour s’épanouir et réaliser un rêve avant de gagner plus d’argent (50% contre 32%), les entrepreneurs souhaitent d’abord gagner plus d’argent (30%), et s’épanouir ensuite (29%).

Le chiffre est significatif. Si la création d’entreprise prend des allures de conquête d’un eldorado lors du projet, qui permet de réaliser un rêve, ce dernier s’éloigne au fur et à mesure que le projet prend vie. Cela peut être dû à plusieurs facteurs, notamment la charge de travail, les différents facteurs fiscaux et sociaux, voire les difficultés financières auxquelles peuvent être confrontées les entreprises.

La passion du métier comme principale motivation

Pourquoi souhaiteriez-vous créer une entreprise ? Comme 70% des personnes interrogées par l’AFE, ce serait avant tout par passion. L’amour du métier ou de l’activité exercée motive principalement les français qui cherchent à savoir comment créer une entreprise.

Viennent ensuite l’introduction de nouveaux produits ou services sur le marché (23% des motivations), et enfin la reproduction de produits ou services qui sont déjà insérés dans le marché et qui fonctionnent bien (7%). Si l’amour du métier prime de très loin la rentabilité, les chiffres peuvent expliquer que les entrepreneurs tentent de créer une, deux voire trois entreprises avant de trouver une structure stable qui leur convient vraiment.

Les antécédents entrepreneuriaux, source d’inspiration ?

Avant de devenir auto entrepreneur ou de créer sa boîte, la personne qui souhaite créer ou reprendre une jeune entreprise est bien souvent issue d’un milieu entrepreneurial. L’AFE constate ainsi que 21% des entrepreneurs ont aidé un proche dans la création d’une entreprise avant de se lancer. 20% d’entre eux ont suivi des cours d’économie, management ou d’entrepreneuriat durant leurs études. 21%, quant à eux, ont monté ou participé à une association, ce qui leur a donné des notions de responsabilité et d’indépendance dans le cadre de leur fonction (présidence, trésorerie, bureau, représentation…).

Quel choix de carrière ferez-vous ?

Saviez-vous qu’un français sur 2 pense que l’entrepreneuriat est la carrière la plus intéressante ? 27% des français considèrent en effet que travailler à son compte est la meilleure activité, et 22% voient comme un idéal le fait d’avoir sa propre entreprise.

Parmi les réfractaires, 17% souhaitent rester salariés dans une PME, 17% souhaitent être salariés dans une grande entreprise, et 17% souhaitent être salariés de la fonction publique. Il faut noter que les chiffres obtenus par l’AFE sont particulièrement révélateurs, car 42% des personnes interrogées se situent hors de la chaîne entrepreneuriale.

La création d’entreprise a de beaux jours devant elle

Si les statistiques démontrent que la création d’entreprise est majoritairement bien vue par les français, de nombreuses personnes devraient continuer à rechercher de bonnes idées et à mener à bien leurs projets. Dans tous les cas de figure, la réflexion, la création ou la reprise d’une entreprise représente une expérience économique et humaine très intéressante. N’hésitez pas à consulter nos articles afin d’obtenir de précieux conseils et de trouver des solutions qui vous ressemblent.