Hésitez-vous à faire un investissement dans le domaine immobilier ? Sachez avant toute chose qu’il est possible de prévoir par avance le potentiel de votre investissement, c’est-à-dire déterminer s’il est rentable ou pas. Cela est fait par l’intermédiaire d’un indicateur appelé rendement locatif. Mais comment faire pour calculer cette valeur ? En quoi est-il si important ? Notre article vous orientera sur ces points.

La rentabilité locative : De quoi s’agit-il ?

Le retour sur investissement visé varie d’un investisseur à l’autre. Certains font un achat immobilier pour transmettre leur patrimoine à leurs héritiers, d’autres pour constituer rapidement des rentes locatives ou par simple prudence afin de recevoir un complément de retraite. Globalement, quel que soit la raison pour laquelle une personne fait un investissement immobilier, le but est de pouvoir obtenir des revenus locatifs appelés loyers.

Mais avant de procéder à un investissement locatif, il est indispensable de faire le calcul de ce que l’on appelle rendement locatif. Appelé aussi rentabilité locative, c’est une notion essentielle en ce qui concerne l’investissement immobilier. C’est un indicateur chiffré qui est obtenu par le rapport de l’investissement fait et les loyers annuels.

Faire le calcul de ce taux de rendement permet d’avoir une stratégie bien définie afin de garantir un investissement rentable.

 

Comment calculer la rentabilité locative dans l’investissement locatif ?

Si vous désirez investir dans l immobilier locatif , vous devrez avoir les clés en main pour effectuer vous-même le calcul du taux de rentabilité. Une valeur qui vous permettra d’estimer la rentabilité de votre projet d’investissement immobilier locatif.

En effet, calculer le rendement se base sur la formule suivante :

Rentabilité Locative Brute (%) = (Loyer mensuel × 12 mois) × 100 / Montant total du bien

Le résultat doit être en pourcentage de rendement. Si par exemple, le rendement obtenu est de 3.5%, il est à déduire que vous recevrez un loyer annuel de 3500€ sur les 100000€ que vous avez investi. Ici, on parle de rendement brut, c’est-à-dire hors charges. Toutefois, avec charges comprises, le prix d’acquisition pour estimer la rentabilité nette inclut :

  • Les honoraires d’agent immobilier ;
  • Les frais de notaire ;
  • Les frais d’entretien ;
  • La taxe foncière ;
  • Les meubles, etc.

Dans ce cas, il vous suffit de les insérer dans la formule comme suit : (Loyer mensuel brut × 12 mois) –  charges non récupérables – taxes foncières.

Vous avez également la possibilité d’utiliser de simulateur en ligne pour faire votre calcul de rentabilité en toute facilité.

 

La demande locative sur le marché : Un critère indispensable

Il est clair que la valeur d’un bien immobilier dépend de son emplacement. Dans certains quartiers, le prix d’achat est relativement plus important que dans d’autres. Ce qui ne garantit pas un meilleur rendement.

Par déduction, il est alors primordial de bien choisir le lieu adéquat pour éviter de faire une location vide. L’endroit doit impérativement être demandé par des locataires, avec un prix d’achat peu élevé.

Vous devez également envisager une possibilité de revente à un moment donné. Pour cela, il faut que l’endroit soit recherché pour se permettre un prix de vente élevé.

La demande sur le marché est une chose, mais ce n’est pas le seul critère de rentabilité à prendre en compte, vous devez aussi évaluer l’état du bien immobilier locatif. Une grande maison en campagne exige certainement des travaux importants, et pourtant un loyer très faible, donc une rentabilité plus faible.

 

La variation du rendement selon les villes

Le marché du rendement locatif varie en fonction du prix du marché. Les grandes villes ont des prix d’achats plus élevées à cause de leur attractivité, et pourtant c’est aussi la raison pour laquelle il est difficile d’obtenir un rendement idéal.

Pour investir en biens immobiliers, il faut aussi se renseigner sur les taxes. Ces impôts fonciers varient également en fonction de l’économie de la ville concernée.