Le géant américain Google risque de durcir le processus de recrutement des jeunes professionnels à la recherche d’un stage. Suite à la boulette réalisée par un stagiaire de la marque, qui a tout de même coûté 10 millions de dollars, l’entreprise qui fait parfois droit à la recherche de stages des étudiants va revoir ses prétentions à la baisse. Mais que s’est-il vraiment passé ?

Une erreur à 5 chiffres qui partait d’une bonne intention

Les étudiants en informatique rêvent tous d’obtenir un stage chez Google, le géant américain des nouvelles technologies et du référencement. Cependant, il n’est pas toujours évident de porter le poids d’une telle pression, tant les sommes en jeu peuvent être colossales. Un jeune stagiaire a dans ce contexte commis une bourde qui aura coûté plusieurs milliers de dollars au géant américain.

Que s’est-il passé ? Le jeune stagiaire a tout simplement validé un ordre d’achat qu’il n’aurait pas dû. Cette erreur a diffusé un encart publicitaire de couleur unie, sans aucun contenu, en Amérique ainsi qu’en Australie. Mais là n’est pas la seule erreur du stagiaire : le prix d’achat des publicités va bien au-delà de la normalité en cette matière. Si un ordre d’achat porte généralement sur une somme allant de 2 à 4 dollars, le jeune stagiaire a effectué 1000 impressions à 25 dollars chacune.

Une erreur qui coûte 10 millions de dollars à la marque

L’estimation est donnée par le Financial Times. Même si les ingénieurs de Google ont rattrapé l’intégralité de cette erreur en quelques 45 minutes, le préjudice financier pour la société s’élève à environ 10 millions de dollars. Cela n’est finalement pas grand-chose lorsqu’on pense que Google a dépensé environ 12 milliards de dollars pour rester le moteur de recherche par défaut des appareils Apple en 2019.

Être stagiaire, un métier bien complexe !

On le voit, recruter un stagiaire peut causer de nombreux torts à l’entreprise qui l’accueille. Le stage permet pourtant aux jeunes diplômés d’acquérir une expérience professionnelle à la fin de leur étude, et peut être de trouver leur premier emploi sur leur lieu de stage. Le stage permet en outre de découvrir les métiers que renferme l’entreprise accueillante.

Les stages perçoivent, en France, une gratification s’ils ont une durée supérieure à 2 mois. Ces derniers doivent donc avoir une durée maximale de deux mois maximum pour demeurer gratuits pour l’entreprise. En tout cas, si le stagiaire ne commet pas une faute qui coûte 10 millions de dollars à son employeur.

Chaque stagiaire dispose d’une convention de stage qui lui permet de justifier le travail effectué dans le cadre de l’entreprise. En envoyant un simple CV ainsi qu’une lettre de motivation, certaines entreprises peuvent accorder leur confiance aux stagiaires et faire droit à leur demande de stage. Un conseil toutefois si vous postulez à présent chez Google : appuyez correctement les références sur votre CV pour démontrer votre crédibilité.