Vous avez constitué un capital et souhaitez investir afin de faire fructifier ce dernier ? Afin d’avoir toutes les cartes en main, vous devez savoir que l’investissement dans l’immobilier locatif a la côte ! Présentant un excellent taux de rendement, ce type d’investissement présente de nombreux avantages par rapport aux autres manières de faire fructifier votre patrimoine (livret A, compte titres, livret d’épargne, produits financiers…).

Depuis quelques années, ces livrets ne présentent pas une rentabilité intéressante. Pour investir intelligemment, il peut être judicieux de placer un capital d’investissement dans l’immobilier. En effet, l’immobilier résidentiel fait partie des meilleurs placements financiers ces dernières années. Les dispositifs de défiscalisation immobilière et les risques présents sur les marchés financiers poussent les propriétaires à investir dans la pierre.

La FPI : symbole de la réussite des placements immobiliers

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) est une structure d’accueil et de conseils qui vous intéressera si vous souhaitez devenir promoteur immobilier. Afin de réaliser un investissement financier, la FPI pourra vous donner de précieux conseils liés à votre capacité d’emprunt, à la gestion des risques locatifs, et aux revenus fonciers que vous pourriez générer.

La structure vous donnera par ailleurs la possibilité d’accéder à un conseiller en gestion de patrimoine qui vous aidera à investir dans l’immobilier et à créer la société la mieux adaptée, comme une scpi Pinel par exemple, ou une simple société civile immobilière, voire un organisme de placement collectif. Votre patrimoine aura alors toutes les chances de générer des revenus complémentaires avec la mise en location de vos biens immobiliers. Le rendement locatif pourra générer des revenus, qu’il s’agisse de biens d’habitation ou d’immobilier commercial.

Une légère baisse enregistrée dans l’année 2018

Chaque année, la FPI publie un observatoire des trois premiers trimestres annuels qui présente les principaux chiffres de l’année en cours. L’année 2018 semble ne pas avoir été un excellent cru, mais laisse néanmoins espérer une hausse pour l’année prochaine.

En effet, les trois premiers trimestres de l’année 2018 avaient, à titre d’exemple, compté 92.628 ventes nettes au détail de logements ordinaires, tandis qu’en 2018, seuls 83.491 ont été enregistrées. Concernant les logements neufs, si les trois premiers trimestres 2017 enregistraient 114.244 transactions, l’année 2018 n’en compte pour l’heure que 103.143.

Est-ce à dire que la vente de logement est en plein déclin ? S’il est trop tôt pour se prononcer, les graphiques présentés par la FPI démontrent l’entrée dans une période de consolidation. Comme on peut le constater, les courbes de croissance ralentissent, ce qui ne veut aucunement dire qu’elles vont décliner en 2019.

https://fpifrance.fr/sites/default/files/media/file/FPI-DOSSIER-PRESSE-ObservatoireT32018.pdf

L’immobilier : une solution d’investissement judicieuse ?

Investir dans l’immobilier locatif peut dès lors faire douter les plus frileux. Si les taux d’emprunt ont été satisfaisants ces dernières années, le régime fiscal appliqué à un tel investissement a également poussé les investisseurs à franchir le pas.

Rappelons qu’investir dans l’immobilier permet de constituer un patrimoine, et représente l’un des placements financiers les plus intéressants actuellement. Il est facile de se constituer un patrimoine. Une fois le ou les biens immobiliers acquis ou construits, la technique du démembrement de propriété permet de transmettre les valeurs mobilières (votre société) à vos descendants en vous épargnant de nombreux frais de succession. Les placements immobiliers comportent donc de nombreux avantages.