Les impayés ont un impact direct sur la trésorerie d’une entreprise. Et pourtant, il s’agit d’un cas fréquent qui nécessite réellement d’être résolu. Que faut-il faire pour éviter ce désagrément financier ? Voici nos conseils.

Trésorerie : utiliser un logiciel de recouvrement de créances

Comme les retards ou le non-paiement des clients affectent directement ou indirectement le développement d’une entreprise, il est indispensable de prendre des mesures efficaces. Pour ce faire, pensez à effectuer les relances de paiement au bon moment. Cela va inciter les clients à être plus ou moins réactifs.

Utilisez en l’occurrence un logiciel de recouvrement de créances fiable comme ceux proposés sur des sites spécialisés tels que Clearnox offrant une solution 100 % web permettant une forte réduction du temps de traitement et une prévention des risques d’impayés.

Il s’agit d’un logiciel utilisé par les entreprises pour assurer le suivi, la relance et le recouvrement des clients. Au lieu de faire des vérifications manuelles ou prendre le temps de consulter un long fichier, le logiciel effectue directement le scoring des clients et peut envoyer automatiquement les relances. Grâce aux fonctionnalités disponibles, vous allez pouvoir économiser un temps précieux.

comptable entreprise

Ne pas négliger les justificatifs commerciaux

Le noir sur blanc est vital dans les traités commerciaux. Ainsi, les documents contractuels doivent être rédigés au préalable afin que vous puissiez vous en servir en cas de contentieux. Dès le contrat jusqu’au bon de livraison, tout doit être enregistré et chaque clause doit être approuvée par les deux parties.

Toutes les étapes de la procédure doivent être également signées, à savoir le bon de commande qui va justifier que le client a bien passé la commande. Il en est de même pour le devis, un moyen de vérifier qu’une somme a été versée. Celui-ci doit inclure les conditions générales de vente, c’est-à-dire le barème des coûts, le rabais, les ristournes et le délai de paiement. Il doit être également accompagné d’un bon de livraison. Ce dernier va prouver qu’une expédition a eu lieu et que le produit ou le service a été bien mis à la disposition du client. Toutes ces informations doivent être également vérifiables dans votre logiciel afin de faciliter la gestion du processus de recouvrement.

Trésorerie d’entreprise : demander des garanties

C’est une méthode assez fréquente dans le domaine du prêt bancaire. Toutefois, il peut être appliqué dans d’autres secteurs. Pour limiter les risques d’impayés, assurez-vous qu’en guise d’assurance, le client dispose par exemple d’un bien qu’il peut mettre en hypothèque.

Une autre alternative envisageable consiste à présenter un garant du paiement en cas de découvert. Elle sera amenée à payer le montant si la personne ou l’entreprise concernée ne parvient pas à régler la facture. Sinon, l’imposition d’une caution pourrait également vous servir d’assurance.

Quoi qu’il en soit, il est toujours recommandé de collaborer avec une banque ou une compagnie d’assurance. Elle se chargera de transmettre la garantie à l’autre partie. Ainsi, choisissez un partenaire fiable et crédible dans le cadre de vos affaires.