Auto entrepreneur et chômage : peut-on cumuler ?

Devenir auto entrepreneur c’est être une personne qui dispose de beaucoup d’avantages fiscaux et sociaux. Ainsi, l’existence de votre entreprise peut se vérifier directement en ligne.

Quand vous procédez à une création d’entreprise, comme une entreprise individuelle, vos droits ainsi que vos avantages changent en fonction de votre activité professionnelle. De nos jours, un auto-entrepreneur se demande s’il à droit à une allocation-chômage. Est-ce qu’après quelques années de travail, il est possible de toucher le chômage ? Paraît-il que le versement peut-être partiel ou en totalité selon les sources d’informations.

La question qui se pose est : pour bénéficier des allocations chômage que doit faire l’auto entrepreneur ? Le droit au chômage est un sujet qui touche tous les auto entrepreneurs actuellement. Avant de se lancer dans une nouvelle activité, l’auto entrepreneur prend d’abord le statut de demandeur d’emploi. C’est la raison pour laquelle le chômage est élevé.

Comment peut-on décrire l’environnement de l’auto entrepreneur ?

Les autos entrepreneurs ont-ils droit au chômage ?

Normalement, un auto-entrepreneur dispose d’une allocation d’aide au chômage. Pour se faire, l’auto entrepreneur doit déclarer ses recettes chaque mois. En effet, ces indemnités de chômage sont soumises à quelques conditions qu’il faut suivre à la lettre pour bénéficier des allocations.

  • Dans le premier cas c’est le maintien des allocations en respectant la période et la date où vous pourrez bénéficier de vos droits. Ici on parle de l’ARE (Allocations d’aides au retour à l’emploi). Les critères sont les suivantes : Il faut avoir travaillé au minimum entre 28 à 30 mois avec une durée maximale de 122 jours et ne pas avoir fait exprès de quitter son emploi. Aussi, il faut être apte physiquement et encore en quête de travail. Dans le cas où l’employeur a envi de cesser son activité il applique la rupture conventionnelle entre lui et le salarié. C’est une forme de convention où le salarié pendant son départ reçoit des indemnités de rupture après rupture du contrat.
  • Vous pouvez aussi faire verser la cotisation sous forme de capital mais de moitié. Ceci est le cas où vous disposez de l’ARCE (Aide à la Reprise ou la Création d’Entreprise). Pour bénéficier de cet avantage, il faut d’abord obtenir l’ACCRE ou Aide au Chômeur Créateur ou Repreneur d’Entreprise). Aussi, la création de la nouvelle entreprise se fait de suite après la fin de l’ancien contrat. Enfin, il faut bénéficier d’une indemnisation au chômage.

Quelle protection financière pour les auto entrepreneurs ?

Tout comme les salariés dans les entreprises privées, l’auto entrepreneur en cas de perte d’emploi dispose de quelques possibilités d’aide financière.

  • Tout d’abord, ils ont droit à un prêt auprès d’une micro finance. Le remboursement est basé sur le revenu, soit une période de 36 mois au maximum. Le taux est accessible.
  • D’un autre côté, tout comme les personnes qui sont encore des chômeurs et qui bénéficient d’une assurance-chômage, l’auto entrepreneur peut aussi privilégier une assurance professionnelle.
  • Entre autres, il y aussi l’ACCRE. Ce système était utilisé avant le ACRE. Ceci concerne les cotisations sociales octroyées à l’auto entrepreneur. Ceci permet à ce dernier d’assurer et stabiliser son avenir professionnel. En principe, on verse 50% d’aide au moment de la validation de l’ACRE et le versement du reste se fera 6 mois après la création de la nouvelle activité.

Comment peut-on aider les auto entrepreneurs ?

Peut-on vraiment toucher l’ARE en étant auto-entrepreneur ?

Si le sujet vous intéresse, si vous êtes auto-entrepreneur, vous pouvez vous informer sur le net. Cela  vous permettra de répondre à la question « Auto entrepreneur et chômage : peut-on cumuler ? »

L’ARE est une aide financière du pôle emploi. Avant, à titre de rappel, l’ARE est une aide destinée aux demandeurs d’emploi. Le statut d’auto entrepreneur ne pose aucun problème et aucun blocage au fait de bénéficier de l’ARE. L’auto-entrepreneur avant de commencer sa nouvelle activité tient encore le statut de chômeur et de demandeur d’emploi.

Pour pouvoir toucher l’ARE, l’auto entrepreneur doit au minimum avoir cumulé au-delà des 600 heures de travail. Il doit aussi déclarer ses revenus mensuellement. Ainsi, la nouvelle allocation sera calculée et il pourra ainsi bénéficier des ses droits. En effet, un salaire de référence qui est un salaire journalier ne doit pas être dépassé. Sachez qu’en cas de manque à gagner d’ARE, vous pouvez le transformer en jours supplémentaires de droit au chômage.

Quelles sont les autres aides financières pour l’auto entrepreneur ?

Il y d’autres possibilités d’aides financières attribuées à l’auto entrepreneur comme l’allocation de solidarité ou le ASS, le revenu de solidarité active ou le RSA, la prime d’activité. Dans le dernier cas, vous devez déclarer vos ressources tous les trimestres auprès de la CAF.

Sommaire

Articles récents

Découvrez les dernières tendances, conseils et actualités du monde des affaires grâce à notre blog d’entreprise. 

Copyright © 2023 | Tous droits réservés.