Le ratio de couverture du service de la dette (DSCR) est un ratio très important utilisé largement par les prêteurs pour vérifier si l’entreprise emprunteuse dispose d’un flux de trésorerie suffisant pour payer les intérêts de la dette en temps voulu. 

 

Un DSCR trop élevé

Un DSCR trop élevé signifie que l’entreprise peut emprunter plus d’argent, mais qu’elle n’emprunte pas. En d’autres termes, l’avantage potentiel de l’effet de levier dû à une proportion plus élevée de dettes dans la structure du capital n’est pas utilisé. Une dette plus élevée dans la structure du capital fait baisser le coût global du capital, car la dette est la source de capital la moins chère pour une entreprise. Cependant, il faut tenir compte de l’état du secteur, de sa nature cyclique, etc. Puisque les prêts à long terme sont accordés pour une période de 5 à 15 ans, par conséquent, la nature cyclique joue un rôle important. Le DSCR qui semble assez bon à 2,5 environ peut s’avérer inadéquat en période de récession et de situation de surproduction/surcapacité.

 

Comment améliorer le ratio de couverture du DSCR ?

Voici quelques pistes d’amélioration du ratio de couverture du DSCR :

 

Négocier les prix des matières premières

Toute réduction des dépenses peut augmenter le bénéfice après impôt et ainsi donner un effet croissant au DSCR. Les dépenses peuvent être réduites en négociant et en révisant les contrats avec les fournisseurs de matériaux, de consommables, etc.

 

Réviser la sélection des fournisseurs

Par un système d’appel d’offres pour la sélection des fournisseurs, le devis de différents fournisseurs peut être comparé et le fournisseur ayant les meilleurs prix et une qualité acceptable peut être désigné. Une fois le processus d’achat amélioré, l’efficacité et les économies de coûts dues à cela se refléteraient dans le PAT et cela à son tour, améliorerait le DSCR.

 

Augmentation des revenus

Une augmentation des revenus peut aider à améliorer le PAT et par conséquent, le DSCR. L’augmentation des revenus peut être réalisée avec deux choses : augmenter le volume des ventes ou augmenter le prix du produit. Ou un mélange des deux stratégies. L’augmentation de la quantité peut être obtenue en augmentant les commandes, le marketing, la publicité, etc. Un prix plus élevé peut être obtenu soit par une différenciation du produit, soit par une meilleure qualité du produit.