Entrepreneur : Faire face à la démotivation

 

Je compare souvent la vie d’indépendant à des montagnes russes. Un coup, on se sent capable de décrocher la lune, le lendemain, on doute de tout.

Pourtant, pratiquement rien n’a changé d’un jour à l’autre, si ce n’est le fil de nos pensées. On est peut-être absorbé par un paiement qui se fait désespérément attendre, ou par un projet qui peine à avancer. C’est certainement parce que le chiffre d’affaires se fait timide, ou bien parce qu’on se sent un peu seul.

 

Douter

 

Travailler à son compte de chez soi est une merveilleuse chance, mais ce n’est pas tout rose. Il faut réussir à rester concentré, productif, ne pas perdre ses objectifs de vue, même quand le doute s’installe.

 

Avoir des doutes quand on travaille à son compte me paraît tout à fait naturel. Se remettre en question est même plutôt bon (dans tous les domaines), le problème, c’est que parfois, on se remet TROP en question et qu’on en vient à douter d’absolument tout.

 

Alors de temps en temps, le doute nous fait tomber. Faut-il lutter ? Pas nécessairement.

 

Tomber

 

Si on sent qu’un petit thé ou une petite marche au soleil suffit à nous rebooster, banco ! Si malgré nos tentatives de retrouver la pêche, on se sent toujours vide, alors il ne faut pas forcer.

 

S’énerver, paniquer, disjoncter ne réglera pas le problème, alors autant s’accorder du temps pour soi, prendre du recul et souffler.

 

Quand cela m’arrive, je me laisse tout doucement couler jusqu’à ce que la motivation revienne.

 

Prendre le temps

 

Parfois, il suffit d’une journée “off” pour se remettre sur pied, parfois plus. N’imposons pas de date limite trop sévère, prenons le temps de poser les choses.

 

Quand j’ai besoin d’un break, je prévois une journée (ou plus) où je pratique de manière plus assidue ma routine bonheur, je lis, j’écris, je médite et je fais toutes ces petites choses à la maison que je me promets quotidiennement de faire sans jamais vraiment m’y mettre.

 

Même si s’arrêter de travailler pour un indépendant paraît trop risqué, il sera bien souvent beaucoup plus efficace et éclairé après une pause.

 

Notre maison n’est pas en train de prendre feu, on a aussi le droit de ralentir le rythme, de faire des choses qu’on ne prend jamais le temps de faire.

 

Laissons-nous le temps, le déclic est en nous ! 

 

Faire le point

 

Peut-être est-il temps de faire le point et de se demander ce qui nous démotive dans notre quotidien de freelance. Y a-t-il des tâches qui nous rebutent plus que d’autres ? Ne pouvons-nous pas diminuer la fréquence ou la durée de ces tâches ? N’est-ce pas le moment de revoir nos priorités, de laisser place à plus de créativité et d’arrêter de comparer notre travail à celui des autres ?

 

C’est le moment idéal pour prendre du recul, se demander ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et ajuster notre planning et notre liste de tâches en fonction. Chaque phase de démotivation est l’occasion, en lâchant prise, de décrocher, prendre du recul et d’avoir de nouvelles idées.

 

 

Sommaire

Articles récents

Découvrez les dernières tendances, conseils et actualités du monde des affaires grâce à notre blog d’entreprise. 

Copyright © 2023 | Tous droits réservés.