Les frais généraux sont les coûts commerciaux essentiels au fonctionnement quotidien de l’entreprise, mais on ne peut pas les attribuer à une activité commerciale particulière. Également connus sous le nom de coûts indirects ou de charges, les frais généraux n’entraînent pas directement un bénéfice pour l’entreprise. Mais, ils sont nécessaires pour soutenir les activités lucratives.

Par exemple, un détaillant peut encourir un coût régulier (un type de frais généraux) sur l’entretien de la salle d’exposition pour assurer un environnement de vente approprié. Bien qu’il soit impossible de relier ces dépenses à un produit particulier, elles sont nécessaires au fonctionnement global de l’entreprise.

Plusieurs exemples de ces coûts sont les salaires administratifs, les amortissements, les impôts fonciers, les loyers, les services publics, les frais comptables et juridiques, les relations et le service à la clientèle, les déplacements, les licences et les frais gouvernementaux.

 

En quoi sont-ils différents des coûts directs ?

Les frais généraux constituent tous les coûts figurant dans le compte de résultat d’une entreprise, à l’exception de ceux qui peuvent être directement attribués à la fabrication d’un produit ou d’un service. Ceux qui sont directement attribuables sont les coûts directs. Ces coûts sont cruciaux pour la fabrication de produits et de services, comme les matériaux directs et la main-d’œuvre directe.

Par exemple, pour un potier, l’argile et le tour sont des coûts directs, tandis que le loyer de son installation sera un frais général. Au total, les frais généraux et les coûts directs constituent le coût total que supporte une entreprise. Une entreprise doit fixer le prix de ses produits et services à des niveaux qui couvrent ces deux coûts.

 

Types de frais généraux

 

Fixes

Les frais généraux sont généralement fixes. Cela signifie qu’ils ne changent pas avec l’activité de l’entreprise. Quelques exemples sont le loyer, les paiements hypothécaires, les salaires annuels, les assurances, les impôts fonciers, les frais gouvernementaux, certains services publics, l’amortissement des actifs, et plus encore

 

Variables

Certains coûts varient directement avec le niveau des ventes. Quelques exemples de ces dépenses sont l’entretien de l’équipement, la publicité, les frais juridiques, les matériaux, les services de conseil, l’expédition, les fournitures de bureau, et plus encore.

 

Semi-variables

Certains frais généraux peuvent également être semi-variables, ce qui signifie qu’une entreprise doit en engager une partie indépendamment des ventes, tandis qu’une autre partie dépend de l’activité commerciale. Quelques exemples sont l’utilisation des véhicules, les salaires horaires avec les heures supplémentaires, la commission des vendeurs et plus encore.

 

Frais généraux administratifs

ils comprennent habituellement les dépenses liées à l’administration de base et aux opérations commerciales générales, comme le salaire des comptables ou des réceptionnistes.

 

Traitement comptable

Ces frais apparaissent dans le compte de résultat de l’entreprise. Il est important pour l’entreprise de comptabiliser ces charges pour déterminer la rentabilité globale de l’entreprise.

 

Importance

Il est important de surveiller et de contrôler ces coûts, car ils ne sont pas directement proportionnels aux recettes. Si l’on n’y prend pas garde, ces coûts pourraient représenter une part plus importante des dépenses totales et engloutir le revenu net et les bénéfices.

La compréhension de ces coûts aide également une entreprise à fixer ses prix. On peut associer les frais généraux aux coûts directs pour connaître les dépenses générales d’une entreprise. De plus, ces coûts sont importants pour obtenir le bénéfice net ou le résultat net. Pour arriver au bénéfice net, il faut soustraire toutes les dépenses, y compris les frais généraux, du bénéfice brut.

 

Taux de frais généraux

On ne peut calculer le taux de frais généraux qu’après avoir déterminé chaque coût de frais généraux pour une période spécifique. Une fois que vous avez tous les coûts, tout ce que vous devez faire est de les additionner. Maintenant, pour obtenir le taux de frais généraux, divisez les frais généraux par les ventes.

Taux de frais généraux = Frais généraux / Ventes

Par exemple, si une entreprise a des frais généraux de 3 000 € et des ventes totales de 30 000 €, alors le taux de frais généraux est de 10. Cela signifie que l’entreprise dépense 10 cents en frais généraux pour chaque dollar qu’elle gagne. La règle générale est que plus le taux de frais généraux est faible, mieux c’est pour l’entreprise.

 

Devriez-vous réduire les frais généraux ?

Une entreprise doit toujours s’efforcer de réduire ces coûts pour maximiser son profit. Puisque les matières premières et la main-d’œuvre sont cruciales pour la fabrication, et donc, une entreprise ne peut pas les réduire, la vérification et la réduction des frais généraux supplémentaires peuvent aider une entreprise à être plus rentable.

Par exemple, une entreprise doit effectuer un examen périodique du nombre d’employés. Elle doit analyser si le niveau actuel du personnel est nécessaire pour les ventes actuelles ou non. Si ce n’est pas le cas, elle peut réduire les effectifs, ce qui stimulerait le résultat net.

 

En outre, lorsqu’une entreprise connaît un ralentissement, la réduction des frais généraux est l’un des moyens les plus faciles de remettre l’entreprise sur la voie de la croissance.