Qu’est-ce qu’une politique de santé et de sécurité ?

Une politique de santé et de sécurité est un document qui décrit les mesures prises pour protéger les employés contre les risques en milieu de travail. Il s’agit d’une partie importante du plan de gestion des risques d’un employeur. Les politiques de santé et de sécurité sont généralement créées par les employeurs pour assurer la sécurité de leurs travailleurs, et elles incluent souvent une variété de procédures pour signaler les blessures ou les maladies. Une politique de santé et de sécurité peut être utilisée comme ligne directrice pour créer votre propre politique, ou elle peut être un point de référence lorsque vous devez décider si elle est nécessaire pour les besoins de votre entreprise. Une politique de santé et de sécurité est un document qui décrit les mesures prises pour protéger les employés contre les risques en milieu de travail. Il s’agit d’une partie importante du plan de gestion des risques d’un employeur. Les employeurs ont souvent une politique de santé et de sécurité qui stipule que les employés sont tenus d’utiliser un équipement de protection individuelle adapté à la tâche à accomplir. Par exemple, un employeur peut exiger que ses employés portent un équipement de protection individuelle lors de la manipulation de produits chimiques dangereux. D’autres tâches courantes pour lesquelles ce type d’exigence peut être mis en place incluent :

  • travailler dans un espace confiné,
  • comme travailler dans une mine ou un tunnel ;
  • travailler avec du sang ou des fluides corporels ;
  • utiliser des outils électriques, comme lors de la construction en bois.

Comment la planification de la politique HSE peut stimuler les performances de l’entreprise ?

Alors que le monde devient de plus en plus numérique, le besoin de transformation numérique augmente. Le rôle de la planification de la politique HSE est de fournir des conseils sur la manière de tirer le meilleur parti de la transformation numérique. En savoir plus sur : https://www.formation-hse.net/

Voici quelques-unes des façons dont la planification de la politique HSE peut améliorer les performances de l’entreprise :

  • fournir des conseils sur la façon de tirer le meilleur parti des transformations numériques ;
  • création d’une feuille de route pour une mise en œuvre réussie ;
  • – Fournir des informations sur le comportement des clients ;
  • – Aide à la stratégie commerciale et à la planification des opérations ;
  • – Aide à l’élaboration de la stratégie produit et de la roadmap ;
  • – Développement d’un système robuste de mesure et d’analyse du comportement client ;
  • assistance à la création d’un programme pour augmenter l’engagement des clients et générer des revenus ;
  • – Assistance au développement et à l’exécution d’une stratégie pour atteindre des taux de rétention accrus ;
  • développement d’un programme de fidélisation client exploitable.

 

L’importance de mettre en place une politique HSE

Les politiques HSE sont essentielles pour la sécurité et la santé de vos employés. Ils fournissent un aperçu de la façon dont votre entreprise va gérer certaines procédures, y compris, mais sans s’y limiter :

  1. Manipulation de matières dangereuses ;
  2. PREMIERS SECOURS ;
  3. La sécurité incendie ;
  4. Prévention de la violence au travail ;
  5. Prévention des accidents et des blessures.

L’importance d’avoir une politique HSE en place est que vous puissiez avoir une compréhension claire de ce qu’il faut faire en cas d’accident ou de blessure. Cela aidera également à créer une culture où les gens sont prêts à prendre en charge leur sécurité et leur santé personnelles.

 

Comment rédiger une bonne politique HSE ?

Les politiques HSE sont souvent rédigées par des juristes experts et pas toujours faciles à comprendre. Cet article fournit des conseils sur la façon d’écrire une bonne politique HSE.

1. Rendez votre politique aussi claire que possible ;

2. Évitez le langage trop technique, utilisez des termes simples lorsque cela est possible ;

3. Utilisez des titres et des sous-titres pour diviser le texte en morceaux gérables ;

4. Soyez précis sur ce que vous couvrirez dans la police,  par exemple, si vous allez couvrir l’alcool, faites-le dans le texte de la police ;

5. Incluez des références issues de vos propres recherches ou d’autres sources en lesquelles vous avez confiance ;

6. Donnez un aperçu de ce que couvre la police avant de plonger dans chaque section.

7. Définir la politique santé et sécurité de votre entreprise ;

8. Identifier les principaux domaines qui doivent être couverts par la politique ;

9. Créer une table des matières pour la politique ;

10. Rédigez une courte introduction à chaque section ;

11. Inclure l’évaluation des risques, l’identification des dangers et les mesures de contrôle dans chaque section ;

12. Assurez-vous que toutes vos coordonnées sont incluses dans la police.

 

Exemple de politique de HSE en entreprise

La politique de santé et de sécurité d’une entreprise est un document qui décrit les politiques de l’entreprise en matière de conditions de travail, de risques et de santé. Il est créé par l’équipe de direction pour s’assurer que tous les employés connaissent leurs responsabilités, leurs droits et leurs obligations en matière de sécurité au travail. Afin de se conformer aux réglementations de l’OSHA ou à d’autres lois de l’État, les employeurs doivent avoir mis en place une politique écrite en matière de santé et de sécurité. La politique doit être mise à jour au moins une fois par an pour tous les employés et doit inclure des informations sur l’endroit où trouver des informations sur la sécurité et la santé et sur la manière de signaler les problèmes.

 

Le droit de l’employé de refuser un travail dangereux

Les employés ont le droit, en vertu des règlements de l’OSHA, de refuser un travail dangereux sans répercussion, tant qu’ils se conforment aux exigences supplémentaires énoncées dans le règlement. La loi de 1970 sur la sécurité et la santé au travail stipule que les employeurs ont l’obligation de protéger les employés contre les risques reconnus de leur environnement de travail et doivent fournir un lieu de travail sûr à l’employé. Il existe deux façons de refuser un travail dangereux : le refus verbal et le refus écrit. Avec un refus verbal, l’employé communique ce message à l’employeur, qui prend alors les mesures appropriées. Avec un refus écrit, l’employé le soumet par écrit accompagné d’une justification du refus d’un travail dangereux sur papier à en-tête de l’entreprise, qui doit être reconnu dans les trois jours ouvrables. Si le refus de l’employé est pour une exigence professionnelle justifiée, il peut être honoré si l’entreprise n’offre pas d’aménagement raisonnable. Si un employeur propose un aménagement raisonnable, tel que le transfert du travail à un autre poste, pour se conformer à ses obligations légales en vertu de la partie 1630 du 29 CFR, qui régit les conditions de travail sûres pour les employés contractuels et les sous-traitants, alors un employé devra le prendre ou risque d’être sanctionné en vertu de la disposition anti-discrimination du titre VII de la loi sur les droits civils de 1964. Pour qu’un employeur soit responsable d’avoir enfreint le titre VII, l’employeur doit avoir eu « savoir » que le harcèlement sexuel se produisait et n’a pas pris de mesures correctives rapides. La connaissance d’un employé ou une preuve objective d’un environnement de travail hostile suffirait généralement.