Notre monde est en perpétuel changement. Les modèles économiques évoluent et intègrent certains paramètres dont on ne tenait pas compte auparavant. Ainsi, face à ces changements, les entreprises doivent relever de nouveaux défis pour s’adapter. L’un de ces challenges se trouve être les achats responsables à concilier avec la politique RSE.

 

Qu’est-ce qu’une politique RSE ?

 

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est une approche qui incorpore les enjeux de développement durable, à moyen et à long terme, dans la vision et la stratégie de la structure. Il s’agit d’une démarche délibérée des firmes afin de participer à leur manière à la préservation de la terre. L’Organisation Internationale de la Normalisation accompagne cette approche à travers un cadre qu’elle a mis en place. En effet, la norme ISO 26 000 publiée en 2010 trace un chemin pour l’instauration de politique RSE. Elle propose des directives permettant aux organisations, désireuses, d’enclencher cette marche vers la responsabilisation des entreprises sur le plan social, environnemental, etc. La norme définit sept principes dans le cadre de la RSE.

Au nombre de ceux-ci, on peut citer :

  • La recevabilité de l’organisation à l’égard de la société ;
  • La transparence ;
  • Le comportement éthique ;
  • La reconnaissance de l’intérêt des parties prenantes ;
  • Le respect de la légalité ;
  • Le respect des normes internationales de comportement ;
  • Et le respect des droits de l’homme.

Les entreprises qui tiennent à suivre cette approche doivent en tenir compte dans tous les compartiments de leur fonctionnement. Cela passe aussi par un achat responsable.

 

Pourquoi se tourner vers les achats responsables dans une politique RSE ?

 

Les principes RSE invitent les entreprises à ne pas tenir compte uniquement de leurs profits. Elles doivent également se tourner vers les autres, prendre en considération les pesanteurs sociales afin d’instaurer une certaine équité. En outre, le poste ‘’Achat’’ occupe une très grande place au cœur des activités de la structure. Ainsi, il est important que les achats dans l’entreprise concilient la dimension éthique, environnemental et social dans la performance économique de la firme. Alors, en RSE, les acquisitions responsables renvoient à toutes les politiques mises en place dans la sélection des fournisseurs. Par exemple, on préfèrera un partenaire capable de proposer des services respectueux de la nature. Le consommateur de nos jours n’est plus aveugle. Son choix est fait en tenant compte d’un certain nombre de critères. Il ira plus facilement vers une marque qui se soucie des réalités sociétales. Une enquête a montré récemment en France que les consommateurs à 90 % sont très regardants sur le sujet.

 

Par ailleurs, mener une politique d’achats responsable ne peut que contribuer à renforcer l’image de marque de votre entreprise. En matière de marchés publics, la RSE est de plus en plus scrutée afin de les attribuer. Entre deux organisations avec les mêmes compétences, on aura plus tendance à choisir celle qui a mis en place une politique d’achats responsables. C’est également en cela que réside l’intérêt de l’application de la politique d’achats responsables.