FACTEURS DE LA MOTIVATION

Il faut croire qu’il peut y avoir deux types de motivations.

L’une provenant du moi intérieur et l’autre des éléments extérieurs.

Voyons d’abord ce que peut être la motivation intrinsèque ? Si tout personnel peut intérioriser une attitude motivante dans l’incarnation de l’âme, le personnel commencera à travailler avec plus d’énergie car il commence à explorer le travail avec une perspective optimiste et quelques bons défis. La réussite de l’attente est un instrument clé pour garder un employé motivé.

 

Si nous rencontrons l’idée de motivation extrinsèque, deux choses clignotent certainement, l’une est le ‘Renforcement’ et l’autre la ‘Récompense’. Ces deux ‘R’ sont ardemment requis du point de vue de l’employeur pour conduire les employés motivés. Le renforcement peut être à la fois positif et négatif.

Le renforcement négatif comme la punition pour manipuler un employé peut améliorer la quantité et la qualité de la charge de travail mais c’est une procédure de très courte durée. Parfois, le renforcement négatif semble être inélastique car un employé peut ne pas continuer à être motivé en raison de la peur.

 

1. FACTEURS BIOGENIQUES ET SOCIOGENIQUES

C’est une théorie importante qui se réplique, il y a deux types de doctrines, l’une dit que les êtres humains naissent motivés ou les facteurs génétiques sont superlatifs pour dériver les stimuli motivationnels dans le corps humain.

C’est une philosophie très naturaliste beaucoup plus associée à l’évolution biologique. D’autre part, la théorie sociogénique se concentre plus sur les stimuli sociaux comme l’influenceur, l’atmosphère sociale et la méthode d’éducation. Ce facteur n’est pas aussi rigide que le facteur biogénique. Les variables peuvent être manipulées ici pour recevoir un meilleur résultat. Il existe de multiples études pour développer l’idée de contrôler ces facteurs sociogéniques pour une meilleure productivité.

 

2. THÉORIE DE L’HUMANISME DE L’ORGANISATION

C’est un modèle très scientifique qui est étudié pour développer les facteurs intrinsèques de motivation au milieu du personnel pour créer une notion de sensibilité et de confort. Dans cette théorie, les facteurs extrinsèques comme la conception du travail, la gestion et l’empathie personnelle peuvent être les éléments clés pour charger les éléments intrinsèques.

La gestion systémique ou mise en place, selon cette théorie, devrait être la manière, l’exigence d’un employé et la gestion du temps peuvent être remplies. Le bien-être personnel est souligné ici surtout pour obtenir un meilleur résultat professionnel.

La célébration de l’anniversaire d’un employé par toute l’équipe, y compris les patrons, peut être considérée comme la reconnaissance des nuances de la vie personnelle d’un employé. Un bon timing du travail ou un ajustement du temps pour suffire à une certaine nécessité personnelle peut créer un attachement personnel entre le moi personnel et professionnel de l’employé.

 

3. CONCEPTION DU TRAVAIL

La conception du travail est le moyen le plus important pour créer une notion de motivation quotidienne pour le personnel. Tout d’abord, un travail doit être simplifié pour un employé afin de construire une meilleure compréhensibilité.

Plus un travail semble facile, plus il y a de chances que la motivation intrinsèque se développe dans la psyché de l’employé. Ensuite, il y a la rotation des tâches et la rotation des équipes. Un employé a besoin de changements dans l’étude de la zone sinon la monotonie peut prévaloir. Si un étudiant doit lire la même matière ou le même sujet tout au long d’une année scolaire, il s’ennuie rapidement.

Pour éloigner la congestion de l’esprit, il est prescrit de suivre la rotation des sujets. Il en va de même pour un employé. D’autre part, la rotation des équipes peut atténuer l’ennui de la vie professionnelle.

 

4. ATMOSPHÈRE DE TRAVAIL

L’atmosphère de travail est un autre élément clé pour motiver le personnel d’une entreprise à mener l’organisation vers le summum de la productivité. L’atmosphère peut être améliorée pour les employés d’une organisation en développant l’embellissement du bureau, en structurant une grande cafétéria ou une salle de jeux. Cela aidera un employé à refaire surface l’esprit en adaptant la motivation ainsi qu’en chassant l’ennui. Il peut y avoir quelques citations sur le tableau du bureau ou quelques discussions sur le sport ou une personnalité motivante qui peuvent tourner une dérive vers la communauté et motiver la personne à faire partie du travail d’équipe.

 

5. INDEPENDANCE ET TRAVAIL D’ÉQUIPE

Ces deux facteurs sont à impliquer simultanément.  Liberté individuelle et travail d’équipe, ces deux idées binaires doivent être enchevêtrées pour créer un module fort de motivation. Si un employé a besoin d’une liberté individuelle pour publier ou rendre le travail de manière appropriée, le travail du personnel ne doit pas intervenir régulièrement. De l’autre côté, il doit être formé de manière holistique pour développer le sens du travail d’équipe. Les différentes sessions de formation peuvent être menées pour inculquer l’importance du travail d’équipe. en savoir plus

 

6. COMMUNICATION TRANSPARENTE ET CULTURE SANS ERREUR

La communication entre les employés, ou entre un employé et l’employeur doit être transparente.

L’objectif doit être énoncé dans un langage très lucide et un employé doit être encouragé à énoncer ses commentaires et sa suggestion.

S’éloigner de l’ego ou du pouvoir est l’élément clé au-delà de la meilleure productivité d’une entreprise. Aussi, la conscience de la culture de l’entreprise pour créer une zone sociale forte pour le travail est très importante. Il a été repéré de nombreuses fois qu’un employé semble être humilié par les autres pour une raison particulière.

 

7. VALORISER LA SUBJECTIVITÉ DE L’INDIVIDU PAR LES RÉCOMPENSES ET LA RECONNAISSANCE

Le psychisme de l’individu est mieux adapté à la subjectivité. Donc, il faut toujours mettre l’accent sur la suggestion, l’idée et la pensée subjective d’un employé individuel plutôt que de traiter la personne de manière objective. Une suggestion de bonne qualité doit être immédiatement reconnue et récompensée.